La Maison d'hébergement de deuxième étape

Qu’est-ce qu’une maison de deuxième étape?

Les maisons d’hébergement de deuxième étape forment la plus récente maille du réseau des services à l’intention des femmes victimes de violence conjugale. Elles sont conçues comme de l’hébergement transitoire, sécuritaire, supervisé et confidentiel. Il est important de ne pas les confondre avec des centres de crise ou encore des logements définitifs.

La sécurité est un besoin essentiel auquel répond une maison d’hébergement de crise et de 2e étape pour une femme en contexte de post séparation. On entend par contexte post séparation le moment où la femme prend la décision de mettre fin à la relation et qu’elle s’inscrit dans une démarche de réorganisation de vie et de reprise de pouvoir. C’est une période où les stratégies de domination et de contrôle de l’ex-conjoint se transforment, se multiplient et perdurent, exposant ainsi la femme et ses enfants à un plus grand risque d’atteinte à leur sécurité (psychologique et physique) pouvant aller jusqu’à l’homicide.

  • Une maison de 2e étape est un hébergement à plus long terme qu’une maison d’hébergement; quelques jours à 3 mois pour une maison d’hébergement, versus 3 à 24 mois pour une maison 2e étape.
  • Seulement 41% du besoin provincial en hébergement de deuxième étape est actuellement couvert. Il y aurait donc un manque à combler d’au moins cent logements transitoires au Québec. (Rapport de recherche « impact des services en maison d'hébergement de deuxième étape » 2017)
  • Sur le vaste territoire de la Montérégie, il n’y a que trois maisons (19 logements en tout) de deuxième étape pour dix maisons d’hébergement et la Maison y réfère régulièrement ses utilisatrices. Dans la ville de Chambly, une liste d’attente de près de trois ans dans les HLM et les prix élevés des loyers, imposent une relocalisation des femmes avec ou sans enfants dans une municipalité qui n’est pas à proximité de l’école des enfants et qui requiert l’usage d’un véhicule

 

Services offerts en maison de deuxième étape: 

  • Hébergement sécuritaire
  • Soutien psycho-social
  • Interventions individuelles et de groupe auprès des femmes et des enfants
  • Démarche de dé-victimisation
  • Démarche d’empowerment
  • Accompagnement (démarches socio-judiciaires, médicales, administratives, etc.)
  • Activités de sorties pour briser l’isolement
  • Suivi post-hébergement

La maison de deuxième étape de Chambly

  • 16 logements venant ainsi presque doubler l’offre d’hébergement en deuxième étape en Montérégie ;
  • Appartements de 5 ½ pièces (X2), 4 ½ pièces (X6), 3 ½ (X8) pièces pour héberger en toute sécurité les femmes et leurs enfants ;
  • Rattachée à la Maison, bien établie dans la région depuis 36 ans et dont la saine gestion est solidement réputée.

 

Brisons le cycle de la violence conjugale